Le régime Cohen

4

Note testeurs

Le régime Cohen

régime cohen à la une

Le régime Cohen a été créé par le médecin nutritionniste français, Jean Michel Cohen. Pour ce dernier, la perte de poids résulte du fait de manger mieux mais de tout, tout en préservant le plaisir. A part cela, il encourage chacun à connaître et comprendre non pas seulement les raisons pour lesquelles il veut maigrir, mais aussi celles qui font qu’il prend du poids. Vous l’aurez compris, le régime Cohen veut surtout que chacun soit maître de son propre poids.

Découvrez les régimes minceurs :

Le régime Cohen, en quelques mots

 

Comme son auteur lui-même l’a affirmé, le régime Cohen vise notamment une « rééducation alimentaire ». Cela, pour que les résultats (de perte et de non reprise de poids) soient durables. Par ailleurs, le régime Cohen se veut simple et agréable, n’interdisant aucun aliment et autorisant même les écarts.

Il s’agit alors d’un régime hypocalorique, les apports énergétiques, si on veut perdre du poids, devant être inférieures aux dépenses. La quantité des aliments consommés est ainsi réduite, mais tout en observant une alimentation équilibrée et variée. Sinon, les exercices physiques sont également encouragés dans le suivi du régime Cohen.

Les principes du régime Cohen

 

Le régime Cohen s’impose quatre principes.

Tout d’abord, même si des menus sont avancés par l’auteur, ces derniers sont seulement à titre indicatif, puisqu’avec les banques d’aliments équivalents proposés à côté, le régime laisse donc le choix à toute personne qui veut le suivre.

A part cela, le régime Cohen s’impose de préserver l’équilibre alimentaire. Cela s’obtient notamment par la consommation en grande quantité de crudités et de légumes, accompagnés de protéines et de glucides complexes.

Le régime Cohen se veut également de ne pas changer radicalement les habitudes alimentaires de chaque personne qui le suit.

Enfin, le régime Cohen veut impliquer chacun à suivre l’évolution de son poids. Pour cela, il propose d’avoir à disposition un ruban (pour la mesure du tour de taille), une balance, un journal alimentaire et la table des équivalences alimentaires du régime.

régime cohen image 1

La mise en pratique du régime Cohen

 

Etabli pour une durée de 20 semaines (qui peut être prolongé de un mois en fonction du poids souhaité), le régime Cohen s’effectue en trois phases : la phase confort, la phase booster et la phase de consolidation.

  • La phase confort

Dans cette phase, l’apport calorique doit être de 1400Kcal par jour. Cela permet une perte de poids allant de 2 à 4 kilos par mois et ce, sans faim ni fatigue. Le régime est alors constitué :

  • à chaque repas d’un peu de glucides complexes, de protéines, d’un fruit et de légumes à volonté ;
  • chaque jour de fromage (une portion) et de matières grasses (en quantité limitée).

 

  • Phase booster

Dans cette phase, l’apport calorique est réduit à 900Kcal par jour, mais il s’agit d’intercaler car elle ne doit être utilisée plus de 2 semaines dans le mois. Elle vise notamment à relancer l’amaigrissement en cas de stagnation et ce, d’une manière assez rapide, puisque la perte de poids peut atteindre jusqu’à 3 kilos en 15 jours (durée maximum de la phase). Le régime est alors composé :

  • à chaque repas de protéines et de légumes à volonté ;
  • chaque jour de 2 fruits, ainsi que de quantités très limités de glucides complexes et de matières grasses.

A noter : le fromage est éliminé dans cette phase.

  • Phase de consolidation

Dans cette phase, il s’agit de maintenir le poids obtenu avec un apport calorique journalier de 1600Kcal. Le régime est alors fait, par rapport à la phase confort, d’un peu plus de matières grasses et de glucides complexes. Par ailleurs, les produits laitiers à 20% sont introduits.

 

Les avantages du régime Cohen

 

Le régime Cohen, outre la perte de poids pouvant être assurée par le fait qu’il soit hypocalorique, présente plusieurs avantages.

Tout d’abord, la faim n’est pas observée avec lé régime Cohen, grâce notamment au fait qu’il permet à chaque repas de consommer des protéines et des fibres alimentaires (apportées par les légumes à volonté), ces deux nutriments étant connus pour apporter plus vite la satiété et constituant d’efficaces coupe-faims.

A part cela, aucun aliment n’est interdit, offrant ainsi une meilleure diversité et pouvant surtout apporter une plus grande motivation.

Par ailleurs, la table des équivalences servant à avoir le choix de remplacer certains aliments par d’autres en fait du régime Cohen une diète assez facile à suivre, tout en satisfaisant les plus « difficiles ». De plus, diverses astuces sont données pour :

  • effectuer les meilleurs choix lors des sorties au restaurant,
  • éviter / limiter les grignotages,
  • savoir quand est-ce qu’il s’agit réellement de faim (donc de ne pas manger alors qu’on n’a même pas faim),
  • et reconnaître les signes indiquant la satiété (donc de ne pas tomber dans l’excès).

 

régime cohen image 2

 

Les inconvénients du régime Cohen

 

Le régime Cohen ne présente pas que des avantages, il présente également certains inconvénients.

Notamment, l’on doit dire que le régime Cohen, bien que laissant certains choix d’aliments, demeure non personnalisé. En effet, les apports caloriques de chacun peuvent différer l’âge, le sexe, les activités (notamment physiques), mais également le métabolisme, alors que ce n’est pas réellement prix en compte dans ce régime. A titre d’exemple, la phase confort pourrait être inadaptée pour une personne très active mais qui veut toutefois maigrir.

Par ailleurs, notamment à la phase booster, les apports en vitamines et en minéraux peuvent être insuffisants. En effet, cette phase recommande un apport calorique journalier de 900Kcal alors que diverses études ont ressorti que pour satisfaire les besoins quotidiens de l’organisme en vitamines et en minéraux, il faut pour une femme au moins 1200Kcal par jour et pour un homme au moins 1800Kcal. Et même qu’avec la phase de consolidation qui préconise 1600Kcal, les apports en vitamine C et E, ainsi qu’en calcium et en magnésium ne sont pas assurés.

Dans tous les cas, un régime hypocalorique, à la longue, peut conduire à une reprise de poids, puisque l’organisme, se sentant menacé par une « famine », profitera de toute occasion pour faire des réserves (notamment en graisses). Cela, il y arrive en régulant tout simplement le métabolisme.

Sign In

Lost Password